mardi 25 novembre 2014

HUMEUR DU MARDI 25 NOVEMBRE 2014 !

En cette très sainte journée du mardi 25 novembre de l’an de grâce 2014, je vais aborder des sujets aussi disparates que les radars, je précise aux Philippines, les visas, les retraites, les mutuelles, la Sécu (c’est foutu)…


Mais commençons par un court extrait du dernier livre de Philippe de Villiers, un ardent défenseur de ‘’La France’’ s’il en est.

Je cite :
Les élites sont en villégiature, elles voyagent et ne voient plus les frontières. Elles voyagent dans les nuages cotonneux et tendent la main au-dessus des petits toasts de caviar, elles voyagent au-dessus de l'Inde où les enfants de moins de douze ans fabriquent les luxueux costumes qu'elles portent sur elles. Ces élites-là, ces nouveaux « Français reniés », sont des élites déchues.

« Français reniés » est une expression employée pour la première fois par Jehanne d’Arc en 1420.

À l'époque, dans les pays de France, les élites pensent que la souveraineté est une charge trop encombrante. Donc il faut s'en débarrasser. On cède et on transfère la souveraineté à l'étranger, à l'Angleterre. On pense y gagner en prospérités. On console le peuple en lui disant que la France sera plus grande quand elle sera anglaise. Et voilà que le petit roi d'Angleterre devient le petit roi de France et d'Angleterre, Henri VI.



Il y a un régent en France qui s'appelle le duc de Bedford, qui est le beau-frère du duc de Bourgogne. Comment Jehanne appelle-t-elle les Bourguignons, ceux-là même qui préfèrent que la France soit gouvernée par l'Angleterre que par le roi de Bourges? 

Elle les appelle des «Français reniés». Quelle sémantique! C'est la trahison des élites: la trahison des élites politiques, celles qui se déchargent de la souveraineté, trop lourde à porter, et qui considèrent que la France a fait son temps ; la trahison des élites économiques aussi, qui, pour l'essor de leurs commerces, au nom des laines anglaises, des tissus flamands et des vins de Bourgogne, demandent au roi de France, avant d'entrer dans la ville de Troyes, de les rassurer: «dites-nous que les affaires continuent à prospérer comme avant ».

Aujourd’hui comme hier les élites trahissent !

Les élites, qui sont toujours en polarisation inverse, renouvellent sans cesse leur posture d’opposition à la survie de la France. Elles préfèrent à leurs voisin, le très lointain et à leurs propres souvenirs la mémoire des autres.

Ces élites-là, ces nouveaux «Français reniés», sont des élites déchues. La Révolution a abattu la monarchie, elle l'a remplacé par une démocratie qui est devenue aujourd'hui une oligarchie. L'oligarchie médiatique, l'oligarchie des banquiers de Wall Street, l'oligarchie du CAC 40, l'oligarchie des commissaires de Bruxelles, pour ne pas parler de l'oligarchie américaine de l'OTAN. Un jour, une génération se lèvera qui balaiera les oligarques du multiculturalisme et du consumérisme.

On est en train de fabriquer pour la France de demain, un petit homme consommateur à l'américaine qui sera asexué et apatride. Il n'aura plus ni racine, ni filiation. Il ne pourra plus se retourner sur son passé et n'aura donc plus d'horizon. Il deviendra fou, fou de plaisir, fou de l'instant, le fou de Chesterton qui a tout perdu sauf la raison.

 L'ensemble des autorités temporelles et spirituelles a tendance à considérer aujourd'hui que le seul enjeu est, comme on dit à l'école aux enfants, de «sauver la planète».

On ne cherche plus à sauver la France mais à sauver la planète. On ne veut plus sauver une civilisation, on veut sauver les phoques et les ragondins appelés à devenir des sujets de droit et on chosifie l'embryon humain.

Dès lors, la nation est montrée du doigt, elle est regardée comme un obstacle à la fraternité cosmique. Les déclinaisons de cette idéologie sont l'immigrationisme, l'hédonisme, le consumérisme, avec un objectif inavoué: la création d'un seul marché mondial qui permettrait aux entreprises américaines d'inonder le monde et de faire de l'individu un atome, un consommateur sans attaches affectives.

L'Amérique ne veut plus de frontières, d'États, de lois nationales. Elle veut le libre échange planétaire. Elle veut des consommateurs plutôt que des citoyens, imprégnés de soft power, coca-colonisés et qui se passent, de bouche en bouche, le même chewing-gum.

La première urgence est de retrouver l'idée de France: une nation n'existe pas sans contours, ni conteurs.

Quand il n y a plus de mœurs, on fait des lois. Une société qui a encore des mœurs, ne fait pas de lois. Un monarque assure son autorité par l'auctoritas. Un monarque qui fait des lois est faible. Aujourd'hui, on a perdu la potestas et l'auctoritas: la potestas est partie à Bruxelles et l'auctoritas dans les médias. Le roi est nu, il ne reste que le casque et le scooter! 
Philippe de Villiers.


Pendant ce temps, certaines ‘’zélites’’ sont en train de faire mu-muse à Bordeaux, il y en a même une, qui parmi elles, rêve de nous jouer ‘’le retour du Jedi’’. Il faut dire qu’avec les casseroles qu’il traîne derrière lui, il aurait bien besoin, à nouveau, de l'immunité présidentielle ; jusqu’à ce qu’il nous fasse un Alzheimer, pour le moins.

De son parcours politique, deux chiffres impressionnent : d'abord, le nombre d'affaires où son nom apparaît, qui jalonnent plus de vingt ans de vie politique, de l'affaire de Karachi (dans laquelle il n'est pas renvoyé) à la présente affaire, en passant par les affaires Tapie, Bettencourt, Bygmalion, de la Libye, des sondages de l'Elysée, soit sept dossiers, sans parler de l'affaire Natixis qui concerne François Pérol, l'ancien secrétaire général adjoint de l'Elysée, et celles, nombreuses, du couple Balkany.

Second chiffre vertigineux : le nombre de ses proches qui ont aujourd'hui affaire à la justice. On peut les classer en fonction des différents moments de la vie politique de Nicolas Sarkozy : Patrick Gaubert et Patrick Balkany (période Neuilly, Hauts-de-Seine), Nicolas Bazire (période Balladur), Claude Guéant, Eric Woerth et Brice Hortefeux (période ministère de l'intérieur, campagne 2 007), Claude Guéant à nouveau, François Pérol et Patrick Buisson (période élyséenne), et Thierry Herzog, Guillaume Lambert et Jérôme Lavrilleux (période postélyséenne).


Si l'on ajoute ceux qui se sont vu reprocher des comportements contraires aux règles de leur charge et qui ont dû être écartés ou sont en passe de l'être (Bernard Squarcini, Frédéric Péchenard, Christian Flaesch, Philippe Courroye, Gilbert Azibert, etc.), force est de constater que Nicolas Sarkozy ne porte pas chance à ceux qui frayent avec lui.

Donc, à mon avis tout du moins, ce n’est pas ce genre de personnage qu’attend la France. Ce n’est pas ce genre d’homme qu’attendent les Français. Les Français veulent un chef, un dirigeant, un meneur, un décideur, ils cherchent avant tout un leader qui soit également un héros. Car les Français adorent les héros et se mettent rapidement à détester les agitateurs, les protagonistes et les usurpateurs.


Les radars aux Philippines.

Surprise ! Un de mes amis qui demeure non loin de Lipa, ville qui se situe au sud de Manille et non loin du lac Taal, a eu la surprise de se faire arrêter par la police à la sortie de l’autoroute.
Enfin ce qui ressemble à une autoroute et qui se nomme SLEX, pour South Luzon EXpressway.

Ceci à une sortie qui se trouve non loin de son domicile. Motif, il roulait à plus de 110 kilomètres heure sur l’autoroute, alors que cette dernière est limitée à 100. On lui a pris son permis, qu’il est allé récupérer au poste de police, après avoir réglé une amende d’un faible montant.

It’s more fun in the Philippines !



Donc attention, il y a maintenant des radars en dehors de Manille.
Jusqu’à ces dernières semaines, ceux-ci étaient limités à quelques avenues sur Le Fort, ainsi que sur l’avenue du bord de mer à Pasay.


Visa.

Depuis plusieurs mois le tampon apposé sur votre passeport lors de votre arrivée sur le territoire, vous donne droit à un séjour de 30 jours.

L’ancien système vous donnait droit à un séjour de 21 jours, avant d’être obligé de vous rendre au bureau de l’Immigration pour une prorogation.

Désormais, cette autorisation de séjour est portée à 30 jours.
Ce qui veut dire que si votre séjour sur l’archipel est d’une durée inférieure à 31 jours, vous n’avez  pas à vous rendre au Bureau de l’Immigration.

D’autre part, après un séjour de deux mois sur l’archipel, donc un premier passage à l’immigration pour une première prolongation de votre séjour de 29 jours, il est désormais possible de faire la demande d’un visa touristique de six mois.

Attention, sauf changement récent, cette possibilité n’est offerte que dans le Bureau de l’Immigration d’Intramuros à Manille. Merci à ceux qui séjournent sous visa touristique de bien vouloir confirmer ou infirmer.


Dans la série la Secu c’est foutu.

Un de mes lecteurs bien informé me confirme ce que je vous annonçais.
Pour la rentrée 2015, selon les nouvelles directives, les cotisations des mutuelles vont augmenter de 5 à 10 %, sans pour autant que vous soyez plus remboursés. Peut-être même moins ! La directive porte le thème pompeux de « Dépenses de santé responsables ».
Merci à Laurent pour cette information exclusive.




Permis de conduire aux Philippines. (Information non officiellement confirmée à ce jour)

Sur le site officiel du Department of Transportation and Communication, LTO (Land Transportation Office) http://www.lto.gov.ph/index.php/faqs/driver-s-licensing, il est bien précisé que vous pouvez utiliser votre permis de conduire étranger durant les 90 jours qui suivent votre arrivée sur le territoire philippin.

Oui, mais j’ai appris récemment que certaines municipalités auraient pondu des arrêtés limitant ce droit à une semaine, voire moins. Ce serait le cas, entre autres, de la ville de Davao City.

Merci à ceux qui ont des informations à ce sujet de bien vouloir nous les transmettre.
Nous en revenons au problème de la loi, des lois, de l’interprétation et de l’application de cette ou de ces lois.



Retraites

Le Sénat vient de proposer la retraite à 64 ans, je dis proposer, car dans l'état actuel des choses l'Assemblée ne pourra jamais faire passer ce texte de loi.
D'autre part, il semblerait que de plus en plus de nouveaux retraité perçoivent leur première mensualité (pension) après un an, parfois plus !



LE SQUATTER PROBLEME !
Savez- vous ce qu’est un squatter ?

Je pense qu’avec les quelques histoires de ‘’Squat’’ qui se sont déroulées en France ces dernières années, vous devez maintenant avoir une petite idée de ce qu’est un ‘’Squatter’’.



Mais en France où dans d’autres pays occidentaux, ils sont rares,  nous avons peu de squatters dans les pays développés. Pour lire ce billet ici.



Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.


Ainsi que chaque jeudi de 18 à 20 h, 12 à 14 h  en Europe sur Yahoo Messenger :
Pseudo < dtesteil >

Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.



Prendre sa retraite aux Philippines,
Pourquoi ?
7107 îles, plus de 36.000 kilomètres de côtes,
   des  milliers de plages de sable blanc, le soleil toute l’année ;
des montagnes qui culminent à plus de 3.000 mètres,

la jungle, les forêts, des paysages grandioses.

Une population chaleureuse et accueillante, des tribus colorées.
Un excellent service de santé à un prix abordable. Le coût de la vie,
   un des plus bas au monde ; de nombreux avantages offerts aux retraités,
pas d’impôts ni de taxes.
   
      Rendez-vous sur la page livres pour en savoir plus.




Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,





S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.


Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’



Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’



 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines









mardi 18 novembre 2014

L'ÉCONOMIE PHILIPPINE ... EN BREF !

L’ÉCONOMIE PHILIPPINE EN BREF

L’économie philippine est actuellement la 40ème économie mondiale et c’est aussi un des principaux marchés émergents. Les Philippines sont désormais considérées comme un nouveau pays industrialisé. Goldman Sachs estime qu’à l’horizon 2050 les Philippines seront la 14ème plus grande puissance économique mondiale. 


Selon HSBC, l’économie philippine deviendrait la 16ème économie mondiale, la 5ème en Asie et la 1ère en Asie du Sud-est en 2050.

Les principaux postes d’exportations de l’archipel portent sur les semi-conducteurs, les produits électroniques, les vêtements, le cuivre et les produits dérivés, les produits pétroliers, l’huile de coco et les fruits.

Ne pas oublier que le premier poste d’exportation des Philippines, à mon avis tout du moins, demeure l’exportation de travailleurs philippins à l’étranger. Les 12 millions d’OFW ou Overseas Filipino Workers qui, bon an mal an, envoient plus de 20  milliards de dollars US qui sont directement injectés dans l’économie locale.

Les transferts des OFW ont atteints un nouveau record en 2013 avec plus de 25 Milliards de dollars US transférés. Ce qui représente 8, 4 % du GDP (PIB) philippin. La Banque Centrale Philippine (BSOP) table sur une augmentation des transferts de 8,5 % en 2014. 

Les principaux partenaires commerciaux des Philippines sont : les États-Unis, le Japon, la Chine, Singapour, la Corée du Sud, les Pays-Bas, Hong-Kong, l’Allemagne, Taïwan et la Thaïlande.

Les Philippines sont désormais considérées comme un petit tigre économique, au même titre que l’Indonésie, la Malaisie et la Thaïlande. C’est à ce jour une des économies qui se développe le plus rapidement en Asie. Néanmoins, un certain nombre de problèmes majeurs subsistent.

La plupart étant en relation avec la grande disparité qui existe au niveau de la répartition des revenus et de la richesse nationale, aussi bien entre les régions qu’entre les classes socio-économiques. Trop gros poids de Manille et de la National Capital Region au détriment des provinces et trop grande disparité des revenus des ménages.

Il reste également à freiner la corruption et à investir dans les infrastructures, ce qui est indispensable afin d’assurer une croissance future.  



Exportations et Importations

Exportations 2013 : 53,98 milliards de US$.
Les exportations philippines en direction du Japon représentent 19 % des exportations totales et celles en direction des États-Unis 14,2 %.

Importations 2013 : 61, 71 milliards de US$.
Les importations philippines proviennent principalement : des États-Unis (11,5 %),, de la Chine (10,8 %), du Japon (10,4 %), de la Corée du Sud (7,3 %), de la Thaïlande (5,6 %), de l’Arabie Saoudite (5,6 %), de l’Indonésie 4,4 %) et de la Malaisie (4,0 %).

La dette publique représentait 39,7 % du GDP (PIB) au Q3 2013 et les réserves en devises s’élevaient à 85, 76 milliards de US$.


Croissance du GDP (PIB) en % sur les dix dernières années.

2004 ……..      6,70
2005 ……..      4,78
2006 ……..      5,24
2007 ……..      6,62
2008 ……..      4,15
2009 ……..      1,15
2010 ……..      7,63
2011 ……..      3,64
2012 ……..      6,82
2013 ……..      7,16


Taux d’inflation

Le changement, en pour cent par an, dans les prix à la consommation par rapport aux prix à la consommation de l’année précédente.


2004 …….       5,5
2005 …….       7,6
2006 …….       6,2
2007 …….       2,8
2008 …….       9,3
2009 …….       3,2
2010 …….       3,8
2011 …….       4,8

La croissance telle que calculée par les différents Instituts et Agences internationales devrait atteindre 6,5 % en 2014, avec une inflation qui devrait tourner entre 3,5 % et 4,5 %. Ce qui, dans le pire des scénarios, croissance brute de 6,5 % et inflation de 4,5 % nous donnerait une croissance nette de 2 %.  



Composition de l’économie par secteur

L’agriculture.

Selon les statistiques de la Banque Mondiale, le secteur de l’agriculture employait 32 % de la main d’œuvre locale et représentait 12 % du PIB philippin en 2013. Les types d’activités vont de la petite ferme ou pêche de subsidence, aux grandes compagnies exportatrices.

Les Philippines sont (étaient ? suite au passage du typhon Haiyan) le premier producteur de noix de coco avec une production qui était de 19.500.000 tonnes en 2009). La production étant principalement concentrée dans des plantations de tailles moyennes. Depuis 1995, la production philippine a connu une croissance de 6,5 % par an et a, quelques années plus tard, dépassée la production Indonésienne.

Les Philippines sont également le premier producteur mondial d’ananas, avec une production de 2.198.000 tonnes en 2009.

Le riz joue un rôle important dans l’alimentation et l’économie du pays.
Le pays est le 8ème producteur mondial de riz, ce qui représente 2,8 % de la production totale du globe.

Mais l’archipel était également le premier importateur de riz en 2010.

L’on considère que du fait de la vétusté des réseaux d’irrigation, du manque de silos de stockage et de systèmes de séchage, 30 à 40 % de la production est perdue. De plus le rendement à l’hectare est largement inférieur à ceux des autres producteurs mondiaux, ceci du fait des moyens archaïques utilisés pour la récolte, ainsi que du manque d’engrais, de pesticides et d’herbicides.

Les Philippines sont également un des premiers producteurs mondiaux de sucre de canne, selon la Food Organization of the United Nations Statistics Division. Dix-sept provinces situées dans huit régions font pousser de la canne à sucre. L’île de Negros compte à elle seule pour plus de la moitié de la production. Vingt-neuf sucreries sont opérationnelles, six sur Luzon, treize sur Negros, quatre sur Panay, trois sur l’est des Visayas et trois sur l’île de Mindanao.



La construction navale

Les Philippines jouent un rôle majeur dans la construction navale, avec des chantiers à Subic, Cebu, General Santos et Batangas. Le pays est devenu le 4ème constructeur naval en 2010.

Subic exporte désormais des cargos en direction des pays où se situent les plus grands opérateurs mondiaux. La compagnie Sud Coréenne Hanjin a commencé sa production à Subic en 2007 de 20 navires commandés par les Allemands et les Grecs.

Les docks situés dans le port de General Santos sont plus destinés à la réparation et à l’entretien de navires. Entouré de mers, le pays possède de nombreux ports en eaux profondes, une situation idéale pour le développement de cette industrie.

Un chantier naval additionnel devrait être prochainement opérationnel dans la province du Misamis oriental et un deuxième dans la province de Cagayan.

Le pays compte plus de 60.000 soudeurs certifiés dans la construction navale.


Les véhicules automobiles

Savez-vous que les systèmes ABS utilisés dans les véhicules Mercedes, BMW et Volvo sont fabriqués aux Philippines ?

Ford, Toyota, Mitsubishi, Nissan et Honda sont des constructeurs qui fabriquent des voitures aux Philippines. Kia et Suzuki produisent de petits véhicules et également des SUV pour Isuzu.
La société chinoise Chery Automoble envisage de construire une usine d’assemblage à Laguna.

Les ventes d’automobiles neuves aux Philippines sont passées de 165.000 unités en 2011, à plus de 180.000 unités en 2012.

La société Mitsubishi vient d’annoncer qu’elle va étendre ses opérations sur l’archipel.


La construction aéronautique

Les fabrications philippines, dans les secteurs de l’aéronautique et de l’espace, sont principalement destinées à l’exportation. Il s’agit de pièces pour avions, construites pour les Boeings et les Airbus.

Moog est le plus grand constructeur aéronautique sur le sol philippin et la société, qui est installée à Baguio dans la Cordillera Central, fabrique des servomoteurs pour l’aviation.
Les exportations de produits aéronautique et spatiaux  ont atteint trois milliards de US$ en 2011.

Un chiffre qui est en forte progression d’une année sur l’autre.


L’électronique

L’usine de Texas Instrument à Baguio, qui est exploitée depuis vingt ans, demeure le plus grand producteur de puces DPS dans le monde.

Elle fabrique toutes les puces utilisées dans les téléphones cellulaires de Nokia et 80 % des puces des téléphones portables d’Ericson.

L’usine Toshiba de Santa Rosa, qui jusqu’en 2005 fabriquait des portables, a été reconvertie dans la fabrication de disques durs.

Le fabricant d’imprimantes Lexmark a une usine de production dans la Zone Spéciale de Mactan à Cebu. 


Le secteur minier

Le pays est riche en réserves minières et géothermiques.

En 2003, la production d’électricité géothermique a été de 1.931 MW, ce qui représentait 27 % de la production totale d’électricité du pays. Ce qui la plaçait en deuxième position mondiale d’électricité en utilisant ce mode d’énergie, derrière les États-Unis.

La découverte et l’exploitation récente d’importantes réserves de gaz naturel, situées au large de Palawan dans le champ de Malampaya, permet déjà de faire fonctionner trois centrales électriques au gaz.  

Les gisements d’or, de nickel, de cuivre et de chromite sont parmi les plus importants au monde.

Mais nous trouvons également de l’argent, du charbon, du gypse et du souffre, ainsi que d’importants dépôts d’argile, de calcaire, de marbre, de silice et de phosphate.

A noter que les réserves sont importantes, à peine entamées et que la majorité des gisements demeurent largement inexploités.  

Dans mon prochain billet sur l'économie, je vous parlerai du secteur du tourisme aux Philippines.



Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.


Ainsi que chaque jeudi de 18 à 20 h, 12 à 14 h  en Europe sur Yahoo Messenger :
Pseudo < dtesteil >

Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.



Prendre sa retraite aux Philippines,
Pourquoi ?
7107 îles, plus de 36.000 kilomètres de côtes,
   des  milliers de plages de sable blanc, le soleil toute l’année ;
des montagnes qui culminent à plus de 3.000 mètres,

la jungle, les forêts, des paysages grandioses.

Une population chaleureuse et accueillante, des tribus colorées.
Un excellent service de santé à un prix abordable. Le coût de la vie,
   un des plus bas au monde ; de nombreux avantages offerts aux retraités,
pas d’impôts ni de taxes.
     
      Rendez-vous sur la page livres pour en savoir plus.




Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,





S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.


Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’



Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’



 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines