dimanche 9 décembre 2018

OUVRIR UN COMPTE BANCAIRE ... AUX PHILIPPINES !


Oui, ouvrir un compte bancaire aux Philippines, pour celui qui vient d’arriver sur l’archipel, n’est pas toujours aussi simple qu’il y paraît.
  
Comme il n’est pas toujours facile de s’y retrouver, du fait des nombreuses informations, souvent contradictoires, que l’on peut trouver sur l’Internet, j’ai décidé de faire le point.

Pour cela, je me suis adressé à trois banques, à savoir la Metropolitan Bank and trust company (Metrobank), la BPI (Bank of the Philippines Islands) et à la BDO (Banco De Oro).



Trois parmi les plus grandes banques locales qui disposent d’agences sur l’ensemble du territoire.

Vous pouvez également vous adresser à la PNB (Philippine National Bank), à l’Union Bank (qui est plus une banque d’affaire), à la HSBC ou à la Citibank.
Je ne vous les donne pas toutes, il y en a plus d’une quarantaine.

À noter que Metrobank, BPI, BDO, PNB et Union Bank sont des banques philippines.

Si vous travaillez avec le Gouvernement Philippin, deux banques pourraient vous intéresser :
La Land Bank of the Philippines et la Development Bank of the Philippines (DBP).

Dans la mesure du possible, je vous déconseillerais vivement d’ouvrir un compte dans une des nombreuses rurales banques (petites banques locales n’ayant généralement qu’un seul établissement), il y a parfois des surprises.

Regardons quelles sont les conditions et les documents demandés afin d’ouvrir un compte dans une banque philippine.
 
Pour des personnes individuelles, faisant ou non des affaires aux Philippines, voici les conditions pour ouvrir un ou plusieurs comptes bancaires, en Pesos ou en dollars (US$).
Certaines banques proposent des comptes en euro.




Les documents d’identité suivants seront acceptés,
Alien Certificate of Registration Identity Card (ACR I-Card), ceci, uniquement pour les résidents étrangers. Carte qui n’est délivrée que pour les personnes qui désirent résider sur l’archipel plus d’un an.
Une autre source me donne six mois de présence dans le pays pour l’obtention de la carte ACR I-C.


Immigrant Certificate of Registration (ICR), carte délivrée aux résidents étrangers qui demeurent ici depuis plus d’un an et qui ont l’intention de résider aux Philippines (Immigrant).

Special Investor Resident Visa (SIRV), visa délivré aux investisseurs qui résident aux Philippines depuis plus d’un an.

Special Retiree Resident Visa (SRRV), visa délivré aux personnes qui souhaitent prendre leur retraite aux Philippines.

Passeport valide.
Passeport étranger, délivré par un Gouvernement étranger.
Ledit passeport devant avoir une traduction des caractères en anglais (ce qui est le cas du passeport français).
Pièce d’identité en état de validité (qui ne doit pas être expirée), portant la signature et la photo du titulaire. Cette pièce devant avoir été délivrée par une autorité officielle du pays d’origine.
Par exemple, une carte d‘identité nationale, un permis de conduire ou une carte d’identité professionnelle.

Copie certifiée du Certificat d’enregistrement délivrée par le Department of Trade and Industry pour les Sole or Single Proprietorships étrangères.


Dans l’éventualité ou le propriétaire étranger souhaite désigner un mandataire pour le « deposit Account », un special power of attorney, demandé par le propriétaire, en faveur du mandataire sera exigé par la banque. Ce document devra être notarié localement et si rédigé à l’étranger, il devra être certifié par le Consulat des Philippines dans le pays d’origine.

Le peso « Saving Account » est un compte qui produit des intérêts et qui permet au titulaire du compte d’effectuer des retraits et des dépôts à partir d’un Passbook (le système du livret de Caisse d’Épargne en France).
Les retraits via ATM (DAB) sont autorisés pour les comptes personnels.

  
Dépôt initial requis.
Pour un « Peso Passbook Savings Account », avec ou sans carte ATM…       10.000 pesos.
Peso ATM, sans Passbook…        2.000 pesos.
Balance minimale devant rester sur le compte (Monthly Average Daily Balance MADB).
Peso Passbook Saving Account (avec ou sans carte ATM)…          10.000 pesos.
Peso ATM, Sans Passbook…         2.000 pesos.

Pour toute ouverture de compte, deux pièces d’identité originales valides et leurs copies devront être présentées.
En cas d’ouverture d’un compte joint, les personnes devront présenter deux pièces d’identité valides et être physiquement présentes.

À noter que l’ouverture d’un compte est sujette à l’approbation de la banque.

Une pénalité de 300  pesos sera automatiquement débitée du compte si ce dernier tombe en dessous du minimum requis  (MADB).


Remarques pour l’ouverture d’un compte bancaire HSBC.

La réglementation du Gouvernement Philippin pour l’ouverture d’un compte bancaire, exige que vous soyez physiquement présent dans l’agence ou la succursale HSBC aux Philippines.
Si vous êtes client d’une succursale HSBC dans un autre pays, vous pouvez demander l’aide de cette dernière pour remplir les documents d’ouverture de compte.
Veuillez noter que l’ouverture d’un compte est à la seule discrétion de HSBC.
Pour plus d’information : https://www.hsbc.com.ph/

Il existe différents types de comptes bancaires, des Savings, des checkings, desTime Deposit, etc.



Pour ouvrir un compte bancaire aux Philippines, il vous faudra vous munir de deux photos d’identité (1 X 1 ID pictures) et de deux pièces d’identité, votre passeport et votre permis de conduire par exemple. Ce compte ne pourra être ouvert que si vous séjournez depuis un certain temps sur l’archipel, en général six mois, car il vous faudra produire votre carte ACR, carte délivrée par le Bureau de l’Immigration. De plus, dans la plupart des cas, une preuve de votre adresse aux Philippines vous sera demandée. La carte ACR devrait suffire, mais un document nommé ‘’Barangay Clearance’’, délivré par votre Barangay pourrait s’avérer utile.

Je vous conseillerais de faire votre demande de carte ACR lors du deuxième renouvellement de votre visa touriste, si bien entendu vous résidez au Philippines sous un tel visa. Donc, généralement au quatrième mois de votre séjour sur l’archipel.  
 


À tous je souhaite une excellente semaine.

Avis, critiques et commentaires, comme d'habitude sont les bienvenus.

Retrouvez-moi sur :

ME CONTACTER POUR

COMMANDER MES LIVRES :
VAN AÉROPORT et TRANSPORT SUR LUZON,
LOCATION MAISON / CONDOMINIUM À TERNATE :
TERRAINS À VENDRE :
CIRCUITS TOURISTIQUES SUR MESURE :
PÊCHE / PÊCHE PROMENADE EN MER :
ÉTUDES ET PRÉ-ÉTUDES DE MARCHÉ :
CRÉATION DE SOCIÉTÉ / JOINT-VENTURE / PARTNERSHIP :
ENQUÊTE, CONTRÔLE ET SURVEILLANCE :
STAGE D’ADAPTATION À L’EXPATRIATION EN IMMERSION : (NEW)
POSER  DES QUESTIONS EN RELATION AVEC LES PHILIPPINES.

                        UN SEUL MAIL : asiatribart@gmail.com 

Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.

Prendre sa retraite aux Philippines,
Pourquoi ?
7107 îles, plus de 36.000 kilomètres de côtes,
   des  milliers de plages de sable blanc, le soleil toute l’année ;
des montagnes qui culminent à près de 3.000 mètres,
la jungle, les forêts, des paysages grandioses.

Une population chaleureuse et accueillante, des tribus colorées.
Un excellent service de santé à un prix abordable. Le coût de la vie,
   un des plus bas au monde ; de nombreux avantages offerts aux retraités,
pas d’impôts ni de taxes.

      Rendez-vous sur la page livres pour en savoir plus.


Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,





S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.

Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’



Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 


Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’


 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines


lundi 29 octobre 2018

BORACAY ... TROP ASEPTISÉ ?


Après six mois de fermeture, l’île de Boracay, la plus connue des  stations touristiques de l’archipel philippin, va à nouveau être accessible aux touristes.

Six mois de fermeture pour ‘’réhabilitation’’, nettoyage et assainissement.
L’île et surtout sa plage, la plus réputée du pays, mais certainement pas la plus belle, va à nouveau pouvoir être foulée par les milliers de touristes qui, tels des mouches sur un pot de miel, bien que…

Boracay, avant.
                                                                  
Il faut avouer qu’il était temps de  faire un peu le ménage ; entre les échoppes de souvenirs, celles des cuisines de rues, les gargotes, les bouis-bouis et avec ces vendeurs de tout et de rien qui se massaient sur quatre rangs, il devenait de plus en plus difficile d’accéder à la plage. Plage souvent remplie de détritus, de plastiques, de papiers, d’emballages et encombrée par chaises longues, transats, coussins et parasols.

De plus, trop de monde, beaucoup trop de monde sur une aussi petite surface.
Sans parler de l’eau, devenue un cloaque, un bouillon de culture infâme où les coques, staphilos et streptos, se battaient avec les autres crobes (mi et entiers), pour le plus grand plaisir des touristes amateurs de gastro-entérites.

Si vous êtes de ceux qui attendaient avec impatience de pouvoir fouler à nouveau le sable blanc de « White Beach », sachez que la longue attente est terminée.
Boracay sera de nouveau accessible aux touristes et ce dès demain vendredi 26 octobre 2018.

Néanmoins, pour ceux qui connaissent déjà, quelques petits changements sont à prévoir…
De bonnes et de moins bonnes surprises vous attendent !

Donc, après six mois de réhabilitation, le célèbre paradis des plages du pays accueillera une nouvelle fois les touristes locaux et étrangers. Cependant, vous pouvez vous attendre à des modifications dans la façon dont les choses vont se passer.

Afin de développer le tourisme durable à Boracay, le DOT (Department Of Tourism) a mentionné quelques-uns de ses plans dans certains reportages et entretiens. Je vous dévoile ici quelques éléments auxquels vous pouvez vous attendre lorsque vous revisiterez Boracay.

Plus jamais çà ?

Seulement six mille quatre cents cinq (6.405) touristes seront autorisés à entrer chaque jour à Boracay.

Par le passé, il n'y a pas de limite au nombre de touristes arrivant à Boracay. Selon le DILG (department of Interior and Local Gouvernement), la population de l'île avait augmenté jusqu'à atteindre 100 000 habitants pendant la haute saison. Cette fois, le gouvernement prévoit de limiter le nombre de touristes qui arrivent à 6 405 par jour à compter du 26 octobre. À ce rythme, l'île ne devrait compter que 19 000 visiteurs au maximum. Comme il y aura moins de monde sur l'île, vous pouvez vous attendre à une atmosphère tropicale sereine à Boracay et ce, quelle que soit la saison.

Au revoir Laboracay

L’image de Boracay était celle d’une «île où l’on fait la fête» ; ce ne sera plus le cas, puisque le DOT envisage d’interdire les grandes fêtes. Cela signifie qu'il n'y a plus de grands événements et fêtes (comme ‘’Laboracay’’) pouvant se dérouler sur l'île. Si vous souhaitez profiter de la vie nocturne, il semble que cela sera encore possible dans certains bars et discothèques aux alentours (un couvre-feu est toutefois envisagé). Si vous avez toujours voulu passer des vacances à Boracay, mais que vous  y avez renoncé à cause des hordes de fêtards, voici venu le moment de venir passer des vacances plus tranquilles et reposantes.

Une plage blanche encore plus blanche et relaxante

Étant donné que l’incroyable White Beach est indéniablement l’attraction phare de Boracay, le gouvernement mettra en œuvre plusieurs changements pour en préserver la qualité. Les boutiques de souvenirs, les stands de nourriture, les lits de massage et même les parasols, seront strictement interdits le long du front de mer. Fumer, manger, boire et même danser la nuit autour d’un feu ne sera plus autorisé. Cela signifie que vous pourrez vous balader pieds nus sur la plage, sans craindre de marcher sur des débris ; comme par exemple des mégots de cigarettes, des tisons, du verre brisé ou tout autre objet qui pourrait vous blesser.

                                                                  Le nouveau Boracay ?

En plus de renforcer l'ordonnance interdisant de transformer la plage en dépotoir, le gouvernement local de Boracay souhaite également interdire les plastiques à usage unique sur l'île ; tels que les pailles, les cuillères et les fourchettes, les sacs en plastique, les emballages alimentaires, etc. Les hôtels, les centres de villégiature et les restaurants sont encouragés à utiliser des matériaux respectueux de l'environnement. 

De plus, les touristes devront apporter des matériaux réutilisables tels que des pailles en métal, des ustensiles et des sacs écologiques. Si vous apportez vos propres articles de toilette, tels que shampoing, crème solaire, crème revitalisante, etc., il est préférable de les acheter dans des tubes en plastique réutilisables, plutôt que d'utiliser des sachets individuels.

Un nombre limité de chambres d'hôtel sera disponible

Une autre mesure que le gouvernement a pris pour réduire la population touristique de Boracay, consiste à offrir un nombre limité de chambres. Seuls les hôtels et les centres de villégiature ayant obtenu les permis et les autorisations nécessaires (sorte de label), seront autorisés à opérer dès le jour de l'ouverture. Le DOT a fixé le nombre de chambres disponibles à 5.000 pour la réouverture de Boracay ; mais avec le temps davantage de chambres devraient être ouvertes au tourisme.

Pour résumer :
L’on peut se poser la question de savoir si, ce spot de la vie vibrante, un peu anarchique où tout ou presque était permis, cet endroit de fêtes diurnes aussi bien que nocturnes, ce lieu où des jeunes du monde entier venaient faire la fête et s’éclater, ne va pas se scléroser du fait d’une vie devenue par trop aseptisée ?

Vont-ils disparaitre ?

Plus ou presque plus de fête, une vie nocturne des plus réduite, une plage soumise à un règlement draconien… certains, surtout parmi les plus jeunes, vont vite s’ennuyer dans le nouveau Boracay !

Le nombre de personnes autorisées à entrer chaque jour étant limité à 6.405, autant dire que si vous n’avez pas une réservation dans un des hôtels agréés, vous avez de grandes chances, de vous faire refouler à l’arrivée. Cinq mille chambres de disponibles… pour dix-neuf mille personnes ! Il va y avoir des drames, ou de la promiscuité, voire les deux.

De plus, compte tenu du nombre limité de chambres, de bars et de restaurant, les prix risquent de prendre une trajectoire digne d’Ariane V.

Que pensez-vous des mesures prises par le Gouvernement Philippin afin de préserver Boracay ?


À tous je souhaite une excellente fin de semaine.

Avis, critiques et commentaires, comme d'habitude sont les bienvenus.

Retrouvez-moi sur :

ME CONTACTER POUR

COMMANDER MES LIVRES :
VAN AÉROPORT et TRANSPORT SUR LUZON,
LOCATION MAISON / CONDOMINIUM À TERNATE :
TERRAINS À VENDRE :
CIRCUITS TOURISTIQUES SUR MESURE :
PÊCHE / PÊCHE PROMENADE EN MER :
ÉTUDES ET PRÉ-ÉTUDES DE MARCHÉ :
CRÉATION DE SOCIÉTÉ / JOINT-VENTURE / PARTNERSHIP :
ENQUÊTE, CONTRÔLE ET SURVEILLANCE :
STAGE D’ADAPTATION À L’EXPATRIATION EN IMMERSION : (NEW)
POSER  DES QUESTIONS EN RELATION AVEC LES PHILIPPINES.

                        UN SEUL MAIL : asiatribart@gmail.com 

Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.

Prendre sa retraite aux Philippines,
Pourquoi ?
7107 îles, plus de 36.000 kilomètres de côtes,
   des  milliers de plages de sable blanc, le soleil toute l’année ;
des montagnes qui culminent à près de 3.000 mètres,
la jungle, les forêts, des paysages grandioses.

Une population chaleureuse et accueillante, des tribus colorées.
Un excellent service de santé à un prix abordable. Le coût de la vie,
   un des plus bas au monde ; de nombreux avantages offerts aux retraités,
pas d’impôts ni de taxes.

      Rendez-vous sur la page livres pour en savoir plus.


Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,





S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.

Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’



Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 


Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’


 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines









samedi 21 avril 2018

BORACAY... L'ÎLE FERMÉE AUX TOURISTES !!!


Depuis le temps que cela leur pendait au nez, il fallait bien s’attendre à ce que cela arrive un jour ! 

Eh bien, c’est fait, la décision a été prise au plus haut niveau… Boracay, le petit Copa Cabana des Philippines, ferme sur décision du Président Duterte !!!


Donc n’essayez pas de vous aventurer sur la petite île  ‘’paradisiaque’’ de la mi-avril à la mi-octobre ; fermé, tous les établissements commerciaux seront fermés au public. Plus d’hôtels, plus de restaurants, plus de boutiques de souvenirs, plus de centres de plongée… tous seront fermés au motif de réhabilitation.

Le président Rodrigo R. Duterte a averti à plusieurs reprises qu'il fermerait l'île de Boracay pour réhabiliter la destination touristique la plus connue et fréquentée du pays.

Le président a annoncé plus tôt cette année qu'il fermerait les établissements commerciaux de l'île en raison de la non-conformité à la réglementation environnementale. Il a donné au secrétaire du Département de l'environnement et des ressources naturelles (DENR), Roy Cimatu, six mois pour régler les problèmes dans la région.
  
En réponse, le groupe de travail inter-agences sur Boracay a suggéré la fermeture totale de l'île pour six mois à partir du 26 avril. Le président doit encore donner suite à la proposition alors que les parties prenantes demandent un réexamen. Ils soutiennent que la réhabilitation dans l'île peut être réalisée en quatre mois.


C’est fait !
Le président philippin Rodrigo Duterte a ordonné la fermeture, de ce que certains nomment ‘’l'usine’’, à partir du  26 avril et pour une période maximale de six mois, a déclaré son porte-parole, Harry Roque. "Boracay est connu comme un paradis dans notre pays et cette fermeture temporaire est destinée à assurer que les prochaines générations en feront aussi l'expérience", a déclaré Monsieur Roque aux journalistes.

Les fonctionnaires ont dit qu'ils étaient prêts à prendre une ligne dure en utilisant la police et éventuellement même des soldats pour faire respecter la fermeture. "Nous publierons des lignes directrices sur la façon d'empêcher les touristes d'entrer à partir du port", a déclaré jeudi le secrétaire adjoint à l'Intérieur, Epimaco Densing. "Qu'ils soient étrangers ou locaux, ils ne seront pas autorisés à entrer dans l'île".

La décision compromet les moyens de subsistance de milliers de personnes employées dans le cadre d'un commerce touristique animé sur l'île. Commerce touristique qui chaque année sert deux millions de clients et injecte environ un milliard de dollars de recettes dans l'économie philippine. Les experts ont déclaré que la mesure semblait également contredire la politique de développement progouvernemental de l'île, notamment par l'approbation récente d'un casino et d'un centre de villégiature de 500 millions de dollars sur Boracay.



La menace de fermeture a émergé en février lorsque Duterte a dénigré les cinq cents (500) hôtels, restaurants et autres entreprises liées au tourisme dans l'île, les accusant de déverser les eaux usées directement dans la mer et de les transformer en «cloaque».

Les autorités ont déclaré jeudi que certaines entreprises utilisaient le système de drainage de l'île pour envoyer des eaux usées non traitées dans les eaux turquoise environnantes. Selon le ministère de l'Environnement, 195 entreprises, ainsi que plus de 4 000 résidences, ne sont pas raccordés à des égouts.

Mais dans les semaines qui ont suivi les déclarations de Duterte à l’encontre des entreprises locales, les Philippines ont donné le feu vert au géant du casino de Macao ‘’Galaxy’’ Entertainment pour commencer la construction d'un complexe de casino et de villégiature à Boracay l'année prochaine.

"Le projet de "Le casino contredit maintenant tous les efforts pour nettoyer et s'assurer que Boracay retourne à l'état où il ne viole pas sa capacité d'absorption maximale de touristes", a déclaré à l'AFP Antonio La Vina, ancien sous-secrétaire philippin de l'environnement. 


Il a ajouté que la zone a connu un développement "illimité" parce que "les administrations locales et les agences gouvernementales nationales n'ont pas fait leur travail pour appliquer les règles sur l'utilisation des terres, l'évaluation de l'impact environnemental". Les autorités ont déclaré qu'elles utiliseraient la fermeture pour construire de nouveaux systèmes d'égouts et de drainage, démolir les structures construites sur les zones humides et poursuivre les responsables et les hommes d'affaires qui enfreignent les lois environnementales.

L'impact de la décision était déjà perceptible, les compagnies aériennes nationales annonçant qu'elles allaient réduire le nombre de vols sur l'île de 1 000 hectares (2 470 acres). "Je suis vraiment dans un dilemme sur la façon de gérer six mois [de fermeture]", a déclaré à l'AFP Manuel Raagas, responsable des auberges de jeunesse. "Il n'y aura pas de revenu et nous avons des factures à payer, donc je ne sais pas comment je vais survivre."

La Boracay Foundation Inc., une association commerciale de l'île, avait demandé au gouvernement de ne fermer que ceux qui violaient les lois environnementales. "Il est injuste que des établissements conformes soient affectés par la fermeture", a déclaré Pia Miraflores, directrice exécutive de l'AFP.


Pendant la période de fermeture, des fonds d'urgence seront débloqués pour aider les entreprises et les employés qui seront touchés par la fermeture temporaire, a déclaré le secrétaire exécutif adjoint principal, Menardo Guevarra. Les départements de la protection sociale et du travail apporteront une aide supplémentaire aux travailleurs qui pourraient être licenciés en raison de la fermeture, a ajouté Guevarra.

Il y a vingt ans de cela, une connaissance qui gérait un hôtel sur la petite île de sept kilomètres de long, m'avait déjà informé de ce problème. Les eaux usées et parfois pas que les eaux usées, de certains établissements et habitations particulières, se déversaient directement dans la mer.

Les cas de Gastro-entérites, problèmes de peaux et autres petits bobos, dûs aux bactéries qui étaient déjà légion dans les eaux turquoises qui entourent le petit paradis, étaient récurrents.
Un véritable bouillon de culture, invisible, inodore et incolore, mais néanmoins dangereux pour les baigneurs inconscients de la situation.

En mai 68 circulait un slogan : sous les pavés la plage !
À Boracay le slogan pourrait être : sous la plage la mer.. !


Maintenant, remplacer nombre de petits business, souvent tenus par des étrangers, par un complexe hôtelier et un casino sous financement chinois... pourrait-être un calcul du Gouvernement local afin d'attirer encore plus de touristes asiatiques. Déjà que Chinois et Coréens doivent être majoritaires en tant que touristes sur l'île !



À tous je souhaite une excellente fin de semaine.

Avis, critiques et commentaires, comme d'habitude sont les bienvenus.

Retrouvez-moi sur :

ME CONTACTER POUR

COMMANDER MES LIVRES :
VAN AÉROPORT et TRANSPORT SUR LUZON,
LOCATION MAISON / CONDOMINIUM À TERNATE :
TERRAINS À VENDRE :
CIRCUITS TOURISTIQUES SUR MESURE :
PÊCHE / PÊCHE PROMENADE EN MER :
ÉTUDES ET PRÉ-ÉTUDES DE MARCHÉ :
CRÉATION DE SOCIÉTÉ / JOINT-VENTURE / PARTNERSHIP :
ENQUÊTE, CONTRÔLE ET SURVEILLANCE :
STAGE D’ADAPTATION À L’EXPATRIATION EN IMMERSION : (NEW)
POSER  DES QUESTIONS EN RELATION AVEC LES PHILIPPINES.

                        UN SEUL MAIL : asiatribart@gmail.com 

Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.

Prendre sa retraite aux Philippines,
Pourquoi ?
7107 îles, plus de 36.000 kilomètres de côtes,
   des  milliers de plages de sable blanc, le soleil toute l’année ;
des montagnes qui culminent à près de 3.000 mètres,
la jungle, les forêts, des paysages grandioses.

Une population chaleureuse et accueillante, des tribus colorées.
Un excellent service de santé à un prix abordable. Le coût de la vie,
   un des plus bas au monde ; de nombreux avantages offerts aux retraités,
pas d’impôts ni de taxes.

      Rendez-vous sur la page livres pour en savoir plus.


Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,





S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.

Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’



Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 


Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’


 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines