samedi 20 décembre 2014

CONSTRUIRE ... AUX PHILIPPINES ! (Dossier 2)

Je viens de voir passer, sur Face book, le Bistrot je crois, une question au sujet de l’évacuation des eaux usées et pluviales lors de la construction d’une maison neuve. Je vous donne ici mon expérience au sujet de l’évacuation des eaux usées et pluviales, ainsi que de la réalisation d’une fosse septique de style local.


Dès le début du chantier du corps de bâtiment principal, un des ouvriers a eu pour tâche de creuser la fosse dans laquelle serait construite la fosse septique. La fosse septique, qui dispose de trois compartiments, a les dimensions suivantes : longueur trois (3, 00 m) mètres, largeur deux (2,00 m) mètres, profondeur deux mètres dix (2, 10 m).

Sur le fond, une dalle en béton renforcé d’un treillis de round bars (fers à béton) et d’une épaisseur de dix centimètres (10 cm). Les parois sont réalisées avec des ‘’hollow blocks’’ (parpaings de ciment) dune épaisseur de 10 centimètres  renforcés par des fers à béton. Il existe principalement deux dimensions pour les hollow blocks, quatre (4) et six (6) pouces. 

Environ 10 et 15 centimètres d’épaisseur. Les parois des trois cuves sont recouvertes d’un enduit ciment avec adjuvant du type Sika (nous avons trouvé du Sahara) pour l’étanchéité. Les fers à béton utilisés ont un diamètre de 10 mm et les espacements sur les parois sont de 50 centimètres, aussi bien verticalement qu’horizontalement. 

Le tout est recouvert d’une dalle en béton armé de 15 centimètres qui contient un additif d’étanchéité et qui est  percée de trois orifices de nettoyage. Visibles sur une des photos (50 x 50 cm).


Lors des orages de mousson et encore plus durant le passage d’un typhon, la quantité d’eau arrivant sur la toiture est considérable. Cette eau sera recueillie dans des puisards et dirigée, dans la mesure du possible (voisinage), dans un fossé situé en dehors du terrain. Le problème se pose pour ceux qui ont fait construire sur une ancienne rizière et qui sont entourés de champs. Durant la saison des pluies, le sol argileux des rizières n’absorbe absolument pas l’eau, cette eau stagne sur le terrain et les champs environnants.

Dans ce cas il vous faudra trouver une dépression ou en créer une, dépression qui entraînera l’eau vers un fossé, un  ruisseau, une rivière ou la mer. Comme il est de coutume, les eaux noires, celles des toilettes, iront directement dans la fosse septique, que l’on nomme ici ‘’Poso Negro’’. Les eaux pluviales, celles de lavage ainsi que celle des lavabos et douches, iront directement dans les puisards sans être traitées, avant d’être évacuées vers l’extérieur de la propriété.

Lorsque vous achetez un terrain dans une subdivision (un lotissement), le développeur est censé vous donner accès à un système de drainage, ce qui est un avantage comparé à un terrain qui se trouve au milieu de nulle part. Sauf dans les lotissements et quelques grandes villes, pas de ''tout à l’égout'' aux Philippines.


Dans notre cas, un système de puisards en béton et de canalisations de drainage en PVC (Ø 120 mm) entoure la maison. Il recueille l’eau des gouttières, ainsi que les eaux usées des douches, éviers et lavabos, eaux qui sont par la suite évacuées en dehors de la propriété par un système de deux canalisations PVC Ø 120 mm. Dix (10) descentes des eaux pluviales (gouttières en PVC Ø 100) pour une surface de la toiture d’environ 250 m2.

Sur la photo, le tuyau de PVC orange (Ø 120 mm) qui se situe au-dessus, part d’une des toilettes pour aller directement vers la fosse septique. Ne pas oublier la pente… Trop pentue votre canalisation laissera des déchets dans la canalisation, tandis que l’eau se ruera dans la fosse septique. Pas assez de pente les déchets resteront dans la canalisation. La pente idéale se situe à environ deux centimètres et demi ((20 / 25 mm) par mètre linéaire de canalisation. 

Pour de la petite tuyauterie, la pente peut être plus accentuée, mais le minimum demeurant 25 mm par mètre linéaire de tuyau.

Ceci n’est généralement pas trop un problème aux Philippines, dans la mesure où, dans la majorité des cas, la fosse septique ne se trouve guère éloignée de la maison.
Maintenant, si votre fosse est éloignée de la maison, une sérieuse planification sera nécessaire.



Ne pas oublier que votre canalisation va partir après le siphon, qu’elle doit avoir une certaine pente et qu’elle doit arriver à un certain niveau dans la fosse septique, autrement le système ne fonctionnera pas ou mal. Tout ceci doit être calculé avant la construction, mise en concordance du niveau du sol des toilettes et de l’entrée de la canalisation dans la fosse septique.

Une fois que la maison et la fosse sont construites, il n’y a pas grand-chose à faire, sauf vivre avec ses erreurs. Fera mieux la prochaine fois !

Les tuyauteries des eaux grises, eaux usées des lavages, lavabos, éviers et évacuations de douches, seront réalisés en PVC orange d’un diamètre de cinq centimètres (Ø 50 mm) et rejoindront les puisards, avant d’être évacuées dans un fossé hors du terrain. Bien se souvenir que les eaux grises doivent rejoindre le système d’évacuation des eaux pluviales et surtout ne pas aller dans la fosse septique.


A cela, vous pouvez ajouter deux évent dans chacune des toilettes. Ces évents seront réalisés avec des tubes PVC de soixante-dix ou soixante-quinze millimètres (70 ou 75 mm). Ils passeront dans les murs et ressortiront au-dessus de la toiture.

Il existe plusieurs qualités de matériaux.
Certains coûtent le double, c’est le cas de la marque Atlanta si on la compare à National, les pipes Orangeburg semblent également de bonne qualité.


Si vous faites appel à un ‘’contractor’’, il y a de grandes chances que l’on vous facture de l’Atlanta, alors que c’est du National qui a été posé. Comme les pipes sont enterrées…

Donc et ce sera-là mon dernier conseil, soyez votre propre chef de chantier ou alors, faites appel à quelqu’un de toute confiance.




Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.

Retrouvez-moi sur :
Ainsi que chaque jeudi de 18 à 20 h, 12 à 14 h  en Europe sur Yahoo Messenger :
Pseudo < dtesteil >

Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.


Prendre sa retraite aux Philippines,
Pourquoi ?
7107 îles, plus de 36.000 kilomètres de côtes,
   des  milliers de plages de sable blanc, le soleil toute l’année ;
des montagnes qui culminent à plus de 3.000 mètres,
la jungle, les forêts, des paysages grandioses.

Une population chaleureuse et accueillante, des tribus colorées.
Un excellent service de santé à un prix abordable. Le coût de la vie,
   un des plus bas au monde ; de nombreux avantages offerts aux retraités,
pas d’impôts ni de taxes.
 
      Rendez-vous sur la page livres pour en savoir plus.




Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,





S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.


Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’



Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’



 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines


jeudi 11 décembre 2014

SENDONG, PABLO, YOLANDA, RUBY ... POURQUOI ?

Changement climatique ?

Typhon Ruby, du 6 au 9 décembre 2014.
Ce typhon, qui n’en était plus un lors de son passage à Ternate, à tout de même fait quelques dégâts, principalement dans la région de Samar où il a effectué son premier atterrissage.
A Ternate ce n’était même plus une tempête tropicale (TS), mais une simple dépression tropicale (TD) avec un petit souffle de vent et un peu de pluie ; plus de 36 heures de pluie tout de même, ce qui est rare dans notre région.

Typhon vicieux, mais pas uniquement, qui a donné beaucoup de travail et certainement de soucis aux météorologues des principales agences du monde entier. C’est à coups d’ajustements journaliers, parfois heure par heure que leurs prévisions étaient modifiées.

Devenu typhon le2 décembre, Hagupit, Ruby pour son nom local, a été classé super typhon le 4 décembre, avant d’être rétrogradé en typhon de catégorie 4 le 5 décembre. Puis il fût à nouveau classé en catégorie 5 (super typhon), en fin de journée du 5. En abordant les côtes Est de l’archipel philippin il ne s’agissait plus que d’un typhon de catégorie 3 (le 6 décembre à 21 h 15, heure philippine).

Son premier atterrissage s’est effectué à proximité de la ville de Dolores, dans la province d’Estearn Samar.

En atteignant les côtes de Masbate lors de son second atterrissage, le 7 décembre dans la matinée, il ne s’agissait plus que d’un typhon de seconde catégorie.  

Le 8 décembre, Ruby faisait son troisième atterrissage à proximité de la ville de Torrijos sur l’île de Marinduque puis un quatrième atterrissage près de la ville de San Juan sur la province de Batangas avant que d’arriver à Looc sur l’île de Mindoro le 9 décembre à 05 h 00.


Selon la Croix Rouge philippine, au moins 21 personnes  ont été déclarées mortes, la majorité se sont noyées suite à la montée rapide des eaux. C’est plus spécialement dans la ville de Borongan, partie est de la province de Samar, que les personnes se sont laissées surprendre.

Il faut dire que le maximum de précaution avait été pris avec l’évacuation de plus d’un million de personnes dans les Visayas. Tacloban la ville la plus touchée durant le passage du super typhon Haiyan, Yolanda de son non local, s’était bien préparée. Néanmoins, les dégâts matériels sont importants.

Les nombreuses personnes qui vivaient encore sous des tentes ainsi que celles qui se trouvaient dans des abris temporaires, devront-être à nouveau relogées. Les nouveaux bâtiments de l’aéroport ont été gravement endommagés, les abris précaires sont à terre et de nombreux arbres ont souffert.

Ce sur quoi je souhaiterais attirer votre attention,  en insistant, c’est sur ce décalage de la saison des typhons, de ces violents typhons qui nous arrivent dessus en novembre et décembre.

Sendong (Washi), qui n’était pas un typhon selon la définition qui est faite de ce phénomène, mais une Tempête Tropicale sévère, a frappé le sud de Mindanao le 16 décembre 2001. Des vents au maximum de 95 km/h, mais de très fortes précipitations. Résultat entre 1.200 et 1.500 morts et disparus.

Après avoir ravagé une partie de Palau, Pablo (Bopha pour son nom international) atterrit sur la partie Sud-est de Mindanao le 3 décembre 2012. Il s’agit d’un super typhon de catégorie 5, apportant avec lui des vents de plus de 280 km/h. Le plus fort typhon jamais enregistré sur cette partie de l’archipel. Le bilan est lourd, 1.146 morts et 834 disparus.

Mindanao n’avait  pas connu de typhon depuis plus de 70 ans  avant l’arrivée de Pablo !



Le 28 novembre, c’est Haiyan, le plus fort typhon n’ayant jamais fait atterrissage, qui ravageait la partie Philippine des Visayas, laissant plus de 8.000 morts et disparus derrière lui.

Alors que depuis des générations il était constaté que la saison des typhons, aux Philippines, s’étendait de juin à septembre, depuis quelques années cette saison semble se prolonger jusque tard dans le mois de décembre.

-          Sendong, 16 décembre 2011,
-          Pablo, 3 décembre 2012,
-          Yolanda, 8 novembre 2013,
-          Ruby, 6 décembre 2014.

Alors qu’en début de saison une majorité des typhons remontent vers le nord avant de prendre la direction du Japon, ceux qui se forment en fin de saison et la saison s’allonge,  ont tendance à être de plus en plus violents et à frapper la partie sud des Philippines !

Changement climatique dû à l’activité humaine ?

Dans ce cas il serait grand temps de prendre des mesures radicales avant que des phénomènes encore plus destructeurs ne viennent mettre en péril une partie de la population mondiale.




Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.


Ainsi que chaque jeudi de 18 à 20 h, 12 à 14 h  en Europe sur Yahoo Messenger :
Pseudo < dtesteil >

Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.


Prendre sa retraite aux Philippines,
Pourquoi ?
7107 îles, plus de 36.000 kilomètres de côtes,
   des  milliers de plages de sable blanc, le soleil toute l’année ;
des montagnes qui culminent à plus de 3.000 mètres,
la jungle, les forêts, des paysages grandioses.

Une population chaleureuse et accueillante, des tribus colorées.
Un excellent service de santé à un prix abordable. Le coût de la vie,
   un des plus bas au monde ; de nombreux avantages offerts aux retraités,
pas d’impôts ni de taxes.
   
      Rendez-vous sur la page livres pour en savoir plus.




Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,





S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.


Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’



Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’



 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines



mardi 25 novembre 2014

HUMEUR DU MARDI 25 NOVEMBRE 2014 !

En cette très sainte journée du mardi 25 novembre de l’an de grâce 2014, je vais aborder des sujets aussi disparates que les radars, je précise aux Philippines, les visas, les retraites, les mutuelles, la Sécu (c’est foutu)…


Mais commençons par un court extrait du dernier livre de Philippe de Villiers, un ardent défenseur de ‘’La France’’ s’il en est.

Je cite :
Les élites sont en villégiature, elles voyagent et ne voient plus les frontières. Elles voyagent dans les nuages cotonneux et tendent la main au-dessus des petits toasts de caviar, elles voyagent au-dessus de l'Inde où les enfants de moins de douze ans fabriquent les luxueux costumes qu'elles portent sur elles. Ces élites-là, ces nouveaux « Français reniés », sont des élites déchues.

« Français reniés » est une expression employée pour la première fois par Jehanne d’Arc en 1420.

À l'époque, dans les pays de France, les élites pensent que la souveraineté est une charge trop encombrante. Donc il faut s'en débarrasser. On cède et on transfère la souveraineté à l'étranger, à l'Angleterre. On pense y gagner en prospérités. On console le peuple en lui disant que la France sera plus grande quand elle sera anglaise. Et voilà que le petit roi d'Angleterre devient le petit roi de France et d'Angleterre, Henri VI.



Il y a un régent en France qui s'appelle le duc de Bedford, qui est le beau-frère du duc de Bourgogne. Comment Jehanne appelle-t-elle les Bourguignons, ceux-là même qui préfèrent que la France soit gouvernée par l'Angleterre que par le roi de Bourges? 

Elle les appelle des «Français reniés». Quelle sémantique! C'est la trahison des élites: la trahison des élites politiques, celles qui se déchargent de la souveraineté, trop lourde à porter, et qui considèrent que la France a fait son temps ; la trahison des élites économiques aussi, qui, pour l'essor de leurs commerces, au nom des laines anglaises, des tissus flamands et des vins de Bourgogne, demandent au roi de France, avant d'entrer dans la ville de Troyes, de les rassurer: «dites-nous que les affaires continuent à prospérer comme avant ».

Aujourd’hui comme hier les élites trahissent !

Les élites, qui sont toujours en polarisation inverse, renouvellent sans cesse leur posture d’opposition à la survie de la France. Elles préfèrent à leurs voisin, le très lointain et à leurs propres souvenirs la mémoire des autres.

Ces élites-là, ces nouveaux «Français reniés», sont des élites déchues. La Révolution a abattu la monarchie, elle l'a remplacé par une démocratie qui est devenue aujourd'hui une oligarchie. L'oligarchie médiatique, l'oligarchie des banquiers de Wall Street, l'oligarchie du CAC 40, l'oligarchie des commissaires de Bruxelles, pour ne pas parler de l'oligarchie américaine de l'OTAN. Un jour, une génération se lèvera qui balaiera les oligarques du multiculturalisme et du consumérisme.

On est en train de fabriquer pour la France de demain, un petit homme consommateur à l'américaine qui sera asexué et apatride. Il n'aura plus ni racine, ni filiation. Il ne pourra plus se retourner sur son passé et n'aura donc plus d'horizon. Il deviendra fou, fou de plaisir, fou de l'instant, le fou de Chesterton qui a tout perdu sauf la raison.

 L'ensemble des autorités temporelles et spirituelles a tendance à considérer aujourd'hui que le seul enjeu est, comme on dit à l'école aux enfants, de «sauver la planète».

On ne cherche plus à sauver la France mais à sauver la planète. On ne veut plus sauver une civilisation, on veut sauver les phoques et les ragondins appelés à devenir des sujets de droit et on chosifie l'embryon humain.

Dès lors, la nation est montrée du doigt, elle est regardée comme un obstacle à la fraternité cosmique. Les déclinaisons de cette idéologie sont l'immigrationisme, l'hédonisme, le consumérisme, avec un objectif inavoué: la création d'un seul marché mondial qui permettrait aux entreprises américaines d'inonder le monde et de faire de l'individu un atome, un consommateur sans attaches affectives.

L'Amérique ne veut plus de frontières, d'États, de lois nationales. Elle veut le libre échange planétaire. Elle veut des consommateurs plutôt que des citoyens, imprégnés de soft power, coca-colonisés et qui se passent, de bouche en bouche, le même chewing-gum.

La première urgence est de retrouver l'idée de France: une nation n'existe pas sans contours, ni conteurs.

Quand il n y a plus de mœurs, on fait des lois. Une société qui a encore des mœurs, ne fait pas de lois. Un monarque assure son autorité par l'auctoritas. Un monarque qui fait des lois est faible. Aujourd'hui, on a perdu la potestas et l'auctoritas: la potestas est partie à Bruxelles et l'auctoritas dans les médias. Le roi est nu, il ne reste que le casque et le scooter! 
Philippe de Villiers.


Pendant ce temps, certaines ‘’zélites’’ sont en train de faire mu-muse à Bordeaux, il y en a même une, qui parmi elles, rêve de nous jouer ‘’le retour du Jedi’’. Il faut dire qu’avec les casseroles qu’il traîne derrière lui, il aurait bien besoin, à nouveau, de l'immunité présidentielle ; jusqu’à ce qu’il nous fasse un Alzheimer, pour le moins.

De son parcours politique, deux chiffres impressionnent : d'abord, le nombre d'affaires où son nom apparaît, qui jalonnent plus de vingt ans de vie politique, de l'affaire de Karachi (dans laquelle il n'est pas renvoyé) à la présente affaire, en passant par les affaires Tapie, Bettencourt, Bygmalion, de la Libye, des sondages de l'Elysée, soit sept dossiers, sans parler de l'affaire Natixis qui concerne François Pérol, l'ancien secrétaire général adjoint de l'Elysée, et celles, nombreuses, du couple Balkany.

Second chiffre vertigineux : le nombre de ses proches qui ont aujourd'hui affaire à la justice. On peut les classer en fonction des différents moments de la vie politique de Nicolas Sarkozy : Patrick Gaubert et Patrick Balkany (période Neuilly, Hauts-de-Seine), Nicolas Bazire (période Balladur), Claude Guéant, Eric Woerth et Brice Hortefeux (période ministère de l'intérieur, campagne 2 007), Claude Guéant à nouveau, François Pérol et Patrick Buisson (période élyséenne), et Thierry Herzog, Guillaume Lambert et Jérôme Lavrilleux (période postélyséenne).


Si l'on ajoute ceux qui se sont vu reprocher des comportements contraires aux règles de leur charge et qui ont dû être écartés ou sont en passe de l'être (Bernard Squarcini, Frédéric Péchenard, Christian Flaesch, Philippe Courroye, Gilbert Azibert, etc.), force est de constater que Nicolas Sarkozy ne porte pas chance à ceux qui frayent avec lui.

Donc, à mon avis tout du moins, ce n’est pas ce genre de personnage qu’attend la France. Ce n’est pas ce genre d’homme qu’attendent les Français. Les Français veulent un chef, un dirigeant, un meneur, un décideur, ils cherchent avant tout un leader qui soit également un héros. Car les Français adorent les héros et se mettent rapidement à détester les agitateurs, les protagonistes et les usurpateurs.


Les radars aux Philippines.

Surprise ! Un de mes amis qui demeure non loin de Lipa, ville qui se situe au sud de Manille et non loin du lac Taal, a eu la surprise de se faire arrêter par la police à la sortie de l’autoroute.
Enfin ce qui ressemble à une autoroute et qui se nomme SLEX, pour South Luzon EXpressway.

Ceci à une sortie qui se trouve non loin de son domicile. Motif, il roulait à plus de 110 kilomètres heure sur l’autoroute, alors que cette dernière est limitée à 100. On lui a pris son permis, qu’il est allé récupérer au poste de police, après avoir réglé une amende d’un faible montant.

It’s more fun in the Philippines !



Donc attention, il y a maintenant des radars en dehors de Manille.
Jusqu’à ces dernières semaines, ceux-ci étaient limités à quelques avenues sur Le Fort, ainsi que sur l’avenue du bord de mer à Pasay.


Visa.

Depuis plusieurs mois le tampon apposé sur votre passeport lors de votre arrivée sur le territoire, vous donne droit à un séjour de 30 jours.

L’ancien système vous donnait droit à un séjour de 21 jours, avant d’être obligé de vous rendre au bureau de l’Immigration pour une prorogation.

Désormais, cette autorisation de séjour est portée à 30 jours.
Ce qui veut dire que si votre séjour sur l’archipel est d’une durée inférieure à 31 jours, vous n’avez  pas à vous rendre au Bureau de l’Immigration.

D’autre part, après un séjour de deux mois sur l’archipel, donc un premier passage à l’immigration pour une première prolongation de votre séjour de 29 jours, il est désormais possible de faire la demande d’un visa touristique de six mois.

Attention, sauf changement récent, cette possibilité n’est offerte que dans le Bureau de l’Immigration d’Intramuros à Manille. Merci à ceux qui séjournent sous visa touristique de bien vouloir confirmer ou infirmer.


Dans la série la Secu c’est foutu.

Un de mes lecteurs bien informé me confirme ce que je vous annonçais.
Pour la rentrée 2015, selon les nouvelles directives, les cotisations des mutuelles vont augmenter de 5 à 10 %, sans pour autant que vous soyez plus remboursés. Peut-être même moins ! La directive porte le thème pompeux de « Dépenses de santé responsables ».
Merci à Laurent pour cette information exclusive.




Permis de conduire aux Philippines. (Information non officiellement confirmée à ce jour)

Sur le site officiel du Department of Transportation and Communication, LTO (Land Transportation Office) http://www.lto.gov.ph/index.php/faqs/driver-s-licensing, il est bien précisé que vous pouvez utiliser votre permis de conduire étranger durant les 90 jours qui suivent votre arrivée sur le territoire philippin.

Oui, mais j’ai appris récemment que certaines municipalités auraient pondu des arrêtés limitant ce droit à une semaine, voire moins. Ce serait le cas, entre autres, de la ville de Davao City.

Merci à ceux qui ont des informations à ce sujet de bien vouloir nous les transmettre.
Nous en revenons au problème de la loi, des lois, de l’interprétation et de l’application de cette ou de ces lois.



Retraites

Le Sénat vient de proposer la retraite à 64 ans, je dis proposer, car dans l'état actuel des choses l'Assemblée ne pourra jamais faire passer ce texte de loi.
D'autre part, il semblerait que de plus en plus de nouveaux retraité perçoivent leur première mensualité (pension) après un an, parfois plus !




LE SQUATTER PROBLEME !
Savez- vous ce qu’est un squatter ?

Je pense qu’avec les quelques histoires de ‘’Squat’’ qui se sont déroulées en France ces dernières années, vous devez maintenant avoir une petite idée de ce qu’est un ‘’Squatter’’.



Mais en France où dans d’autres pays occidentaux, ils sont rares,  nous avons peu de squatters dans les pays développés. Pour lire ce billet ici.


AVIS DE RECHERCHE
Jean Michel T est à la recherche de Christian Dumas, un ami résident de longue date sur Cebu.
Voici un extrait du mail que j’ai reçu :

Je cherche à retrouver un copain français, Christian Dumas, résidant de Cebu de longue date.
Ses adresses email ne répondant plus et comme nous n'avons pas eu de contact depuis quelques années je me permets de vous demander de ses nouvelles si vous en avez.

Je compte venir à Cebu et aux Philippines en janvier et février 2015 et aurait eu plaisir à le revoir et lui apporter quelque charcuterie pour accompagner un apéritif de retrouvailles.
La dernière fois que nous nous sommes rencontrés, c'était a Cebu et Mactan en 2008.

Le connaissez-vous ?
Si c'est le cas, auriez-vous l'extrême gentillesse de nous faire savoir qu'au moins il ne lui est rien arrivé de fâcheux et de lui demander ses nouvelles coordonnées, je vous en serais reconnaissant.
Merci à ceux qui connaitraient Christian de bien vouloir me contacter en laissant un commentaire ou sur le Forum. Merci d’avance.





Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.


Ainsi que chaque jeudi de 18 à 20 h, 12 à 14 h  en Europe sur Yahoo Messenger :
Pseudo < dtesteil >

Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.



Prendre sa retraite aux Philippines,
Pourquoi ?
7107 îles, plus de 36.000 kilomètres de côtes,
   des  milliers de plages de sable blanc, le soleil toute l’année ;
des montagnes qui culminent à plus de 3.000 mètres,

la jungle, les forêts, des paysages grandioses.

Une population chaleureuse et accueillante, des tribus colorées.
Un excellent service de santé à un prix abordable. Le coût de la vie,
   un des plus bas au monde ; de nombreux avantages offerts aux retraités,
pas d’impôts ni de taxes.
   
      Rendez-vous sur la page livres pour en savoir plus.




Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,





S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.


Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’



Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’



 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines